La révolution des objets connectés

Objets connectésSelon Netexplo, l’Internet of Thing (IOT) est la troisième révolution digitale. Les deux précédentes étant relatives aux réseaux sociaux et au mobile.

La promesse des objets connectés (OC) a fait l’objet d’une étude de Gartner. Leurs conclusions sont régulièrement révisées. Par exemple, ce cabinet d’études prévoyait 26 milliards d’OC en 2020 en novembre 2013, ce chiffre a été revu à la baisse progressivement jusqu’à tomber à 20 milliards en 2015.

I – Les premiers objets connectés

Rafi Haladjian, est un nom à retenir car c’est un entrepreneur français qui a ouvert les OC au grand public. En effet, l’un des premiers OC date de 2003, il s’agit de la lampe Dal, un objet intelligent connecté au wifi qui change de couleur. Il est possible de configurer via une interface web des couleurs à diffuser en fonction d’un évènement particulier (météo, pollution, etc.) Cet objet n’a pas rencontré de succès commercial avec environ 50 lampes commercialisées.

Connected lamp

En 2005, M. Haladjian propose un nouveau OC : le lapin Nabaztag, appelé par la suite Karotz. Ce dernier peut par exemple lire des emails, lancer une musique ou encore baisser son oreille lorsque vous recevez un mail. 10 ans plus tard, la société arrête la commercialisation de cet OC. Son successeur sera « Mother », qui n’a plus le design d’un lapin.

Nabaztag

C’est « Mother » qui sera le successeur de Karotz. Elle est équipée de capteurs, des « Motion Cookies », qui permettent de multiples usages. En effet, on peut coller ces capteurs à un matelas, une brosse à dent ou encore sur une machine à café pour en tirer des données sur notre sommeil, notre hygiène ou encore sur notre consommation. Elle a gagné le Best CES Award en 2014, découvrez l’ensemble de fonctionnalités possibles avec Mother sur le site de l’entreprise Sense.

Successeur de Karotz

II – L’application étendue de l’IOT

Le champ d’application de l’IOT est assez vaste : de la montre connectée qui permet d’afficher des notifications et d’enregistrer notre fréquence cardiaque, à la table connectée au travail, pour finir dans notre maison avec des ampoules connectées.  On va faire un point sur l’ensemble des champs investis à ce jour :

_____Tout d’abord, on retrouve de nombreuses applications dans le domaine de la santé. D’une part dans la santé physique avec des dispositifs de suivi de la santé d’un enfant ou d’un animal. On retrouve les couches culottes connectés (Pixie Scientific) qui analysent l’urine du bambin, les données sont consultables dans leur application dédiée. Des colliers connectés (WÜF) permettent de tracer géographiquement nos animaux de compagnie et de suivre leurs données vitales.

couche culotte connectée

objet connecté pour chien

D’autre part, des objets connectés font également leur apparition dans la santé financière : en 2010, un portefeuille intelligent a été créé, il possède 3 fonctionnalités principales : il vibre pour nous prévenir des transactions bancaires, il a un système de résistance à ouvrir qui est activé lorsque nos finances sont faibles et enfin il gonfle/dégonfle selon le résultat de nos finances. Je vous invite à voir cette vidéo pour visualiser l’ensemble de ces propriétés.

Proverbial Wallets from John Kestner on Vimeo.

_____Ensuite, les OC permettent d’améliorer ou de créer de nouveaux services. Par exemple, la Poste a présenté lors du CES 2016, son dispositif « domino », il s’agit d’un bouton connecté, qui est collé à une boite aux lettres, il a pour objectif de simplifier l’envoi d’un colis. En effet, le client n’a qu’à appuyer sur le bouton, renseigner et valider l’adresse d’envoi sur l’application et le facteur récupérera au passage ce colis, qu’il déposera au bureau de poste. On perfectionne donc le service.

connected box

Le bouton Amazon Dash illustre le cas de la création d’un nouveau service. En effet, il s’agit d’un bouton à coller sur notre appareil électroménager, par exemple une machine à laver. En appuyant dessus, on réalimente le foyer en lessive. On automatise le processus d’achat grâce à l’utilisation d’un bouton, on peut donc effectuer cette pression peu importe l’heure et la date.

connected button

_____Bien que les collaborateurs refusent immédiatement les OC au sein de leur travail, certaines applications existent. Parmi elles, on retrouve le clavier connecté qui nous invite à prendre une pause lorsque l’on fait trop de fautes de frappes ou encore la table de bureau connectée (Stir Kinetic Desk) avec des pieds qui se lèvent pour nous inviter à travailler debout.

table qui se lève toute seule

_____Dans l’environnement, les objets connectés ont présents précocement avec une utilisation dans l’agriculture. Pure sense est un objet connecté qui analyse l’hydrométrie du sol et lance automatiquement l’arrosage.

objet connecté hydrométrie

Dans l’objectif de lutter contre la déforestation, le dispositif « Rainforest connect » est utilisé depuis 2013, il permet de détecter la vibration de tronçonneuses afin d’alerter en conséquence les associations. Le dispositif est intéressant puisqu’il permet de recycler d’anciens téléphones qui sont disposés en forme d’étoiles, et qui utilisent l’énergie solaire pour se recharger.

lutter contre la déforestation

_____Enfin, les objets connectés envahissent notre quotidien, plus particulièrement notre maison. On parle généralement de domotique. Des dispositifs innovants permettent par exemple de piloter la consommation en énergie de notre maison. Wiser de Schneider electric propose une application qui permet de mesurer la consommation d’énergie et donc de piloter en conséquence : on peut réduire sa consommation à distance en jouant sur le chauffage, mais également sur la fermeture de certains appareils comme une télévision, un ordinateur ou une machine à laver. Cette entreprise a publié des mini-films pour promouvoir son offre, on peut les retrouver dans une playlist dédiée sur Youtube. Je vous invite à consulter l’un d’entre eux qui est assez amusant :

Domotique

Un autre objet connecté dans la domotique est le frigo connecté qui vous permet de maigrir. En effet, si la porte de ce Virtual Fridge Lock est ouverte en pleine nuit, une alerte sera déclenchée sur son réseau social (Facebook, Twitter) et ses amis pourront commenter. L’objectif étant de résister à la tentation. Cela permet d’accompagner la rééducation alimentaire.

_____Le développement de l’IOT continue puisque c’est maintenant le secteur du luxe s’immisce sur ce secteur porteur. En effet, c’est le cas de la marque Louis Vuitton qui envisage de créer sa valise connectée pour 2017. Quel constat ferons-nous en 2020 ? Est-ce que les prévisions de Gartner seront réalistes ?

_____L’IOT nous fait entrer dans l’ère du commerce ubiquitaire, appelé également U-commerce. Ce terme désigne le fait que le consommateur ait la possibilité de faire des achats quand il le souhaite, peu importe sa localisation, l’heure et le support utilisé. L’objectif de l’entreprise est donc d’instaurer une certaine proximité avec le client afin de  lui offrir des services en continu.

Cet esprit de bienveillance qui gravite autour des OC permet aux entreprises de collecter un certain nombre de données. Néanmoins, la bienveillance implique une perte d’intimité pour les consommateurs, qui peuvent se sentir surveiller. Seront-ils tous prêts à faire ce sacrifice ?

Rédigé et mis en forme par Hélène Souvandy